fbpx
menu Fermer

COMMUNIQUE POUR L'AUTONOMIE ET ​​LES ENTREPRISES EN CAS D'UTILISATION DE WhatsApp

Avec l'entrée en vigueur du règlement général sur la protection des données de l'UE le 24 mai 2016 et étant directement applicable le 25 mai 2018, le cadre réglementaire change également, ce qui établit que le consentement doit être "libre, spécifique et informé".
Le 15 mars 2018, l'Agence espagnole de protection des données a publié une résolution dans la procédure de sanction engagée contre les sociétés WhatsApp et Facebook. L'AEPD a déclaré l'existence de deux infractions graves à la loi sur la protection des données, l'une communiquant des données sans avoir obtenu le consentement explicite de l'utilisateur et l'autre traitant ces données à d'autres fins sans consentement.
Le RGPDUE 2016/679 prévoit que les Responsables du Traitement appliqueront les mesures techniques et organisationnelles nécessaires pour garantir et démontrer que le traitement des données personnelles est conforme à la législation en vigueur et que la non-application de ces mesures est punissable.


Ce fait marque un avant et un après l'utilisation de WhatsApp dans la sphère de l'entreprise. Les entreprises qui utilisent l'application avec leurs clients peuvent se voir infliger une amende, car la sanction de l'AEPD établit qu'il s'agit d'un outil dangereux. La situation posée par le RGPDUE à la personne morale est que l'entreprise a la responsabilité de la gestion des données et de leur traitement, en lui accordant une responsabilité maximale.